BIOGRAPHIE Naomi Achu

Nom & Prénom :Fruh-Ngwing Achu
Naissance : Bamenda, nord-ouest Cameroun
Profession : Chanteuse, auteure-compositrice-interprète, rappeuse.
Genre musical : Rap, Afropop
Labels :
Site web : http://www.naomiachu.com/bio/

Naomi Achu est une chanteuse, rappeuse et compositrice d’origine camerounaise. Elle est surtout connue pour Alhadji, qui a été joué dans la huitième saison de Big Brother Afrique. Naomi est reconnue être parmi les précurseurs camerounais de la musique pop, en particulier dans la diaspora. Elle sera surnommée « Reine de Bamenda »

Originaire de Bamenda, chef lieu de la Région du nord-ouest. Naomi est née Fruh-Ngwing Achu dans une famille de huit personnes; elle est la dernière des six enfants. Son père était un diplomate Camerounais à l’ Ambassade à Londres, et sa mère était une enseignante de l’école primaire et secondaire des enfants; les parents sont tous deux actuellement à la retraite. Naomi a commencé à écrire des chansons quand elle avait neuf ans. Elle a assisté à Saker Baptist College dans le Limbe et Baptiste de la Haute École de Buea (à la fois au Cameroun Région du sud-ouest), où elle a eu ses premières chances à chanter. Elle était aussi un chanteur pour les artistes d’enregistrement au M1 Studios, également à Buea. Pour un tandis que Naomi était la voix automatisée pour MTN Cameroun.

Naomi déplacé vers les États-unis en 2004, déterminé à poursuivre une carrière de chanteuse professionnelle. Par le temps, elle a sorti son premier album, un EP qui s’appelle Pas de Frontières, en 2009, elle avait commencé à rapper. Elle affiche plus de cette compétence, l’année suivante, dans une piste appelée “Africains”, qui est un Africain, le remix de “Hold Yuh” par Jamaïcain de reggae chanteur Gyptian. Également en 2010, elle a sorti l’ Camerican Rêve mixtape que d’un tiers de trio Camerounais Avin-u C, qui comprend également le chanteur Eddy B. et hommes rappeur H. Bolo.

Sa performance au cours de l’Africaine de 2011 Festival de Boston a remporté son un dithyrambiques de Correspondant du Globe, Siddhartha Mitter, lui demande d’écrire « Maryland Achu est un cosmopolite à l’esprit universel: Un talentueux rappeur et prête chanteuse de R&B, elle est née au Cameroun et a grandi là-bas et dans le royaume-Uni avant de venir ici. Sans vergogne de la pop avec une inspiration streak, son trouve un équilibre entre la danse Africaine-de-chaussée d’exhortations et d’un club de sentir. »

Le 23 juillet 2011, Naomi a publié son premier album solo (et deuxième enregistrement), l’Énergie Positive, en vertu de son Tribal Invasion label. Sa chanson la plus connue est “Alhadji”, dans lequel elle trompe les hommes de la richesse. “Alhadji” devenues Naomi signature du succès. Il a été joué sur l’un des épisodes de Big Brother Africa’s huit saison (Big Brother Africa 8, aussi connu comme « Big Brother Africa: The Chase). En outre, “Alhadji” a obtenu Naomi un Meilleur Blues/Pop en nomination pour le prix le Monde de la Musique Et du Festival du Film Indépendant, et sa vidéo occupé la première place sur Afrotainment’s Top 10 depuis plusieurs semaines. L’Énergie Positive est également notable contenant “Souffrent de Ne Terminer,” qui comporte des Congolais musicien Awilo Longomba.

L’Énergie Positive immensément a soulevé son profil dans l’ Afro pop monde. Elle a joué aux côtés des Congolais, chanteur-compositeur-interprète de Fally Ipupa à une pré-party pour l’2011 BET Awards. Elle a également ouvert pour Nigérian musicien Timaya à la 51e Nigérian de l’Indépendance de concerts à Dallas, Texas nommé d’après lui. le 24 février 2012, Naomi effectué à la Smithsonian’ Art Africain du Musée dans le cadre de l’Africaine “Underground” de l’événement dans la célébration de l’Histoire des Noirs Mois.

Le 28 juillet 2012, Naomi a remporté le prix de la Meilleure Artiste Féminine lors de l’inauguration du Cameroun Entertainment Awards. le 8 novembre 2014, elle a remporté la Femme Africaine Musicien de l’Année  » lors de l’inauguration de DMV Africaine, Divertissement Prix.

En préparation de son album suivant en 2016, Naomi a sorti trois singles: “Wa Amusant Mi Shuga” (ou “Suga”) sur octobre 7, 2012; “C’est Ma Vie” sur décembre 21, 2013; et « Corps Occupé » le 19 décembre 2015. Naomi sort enfin son deuxième album, Longue vie à la Reine, le 30 avril 2016. « Corps Occupé », en particulier, a remporté Naomi 2016 N. E. G. A. Prix (NExt Generation Award pour la Meilleure Artiste Féminine, ainsi que d’une AFRIMA (All Africa Music Awards) 2016 Prix de la Meilleure Artiste Féminine dans la Musique d’Inspiration.

Naomi puise son inspiration auprès d’artistes à partir d’un vaste éventail de genres. Ils comprennent , Angélique Kidjo, Whitney Houston, Michael Jackson et Janet Jackson, Mary Mary, Makoma, Mary J. Blige, Kirk Franklin, Lauryn Hill et Erykah Badu.

En plus de la gestion de son propre label, Naomi est le fondateur et chef de la direction Internationale des Infirmières pour l’Afrique. Elle a obtenu un Baccalauréat en Sciences Infirmières de L’Université en 2010.

 

 

Not too many artists are multi-talented. Is it really possible to be a terrific singer, skillful rhymer, clever songwriter, and stage performance guru? Toss in not being a bad dancer, and you have one unbeatable package: Naomi Achu.

Hailing from the beautiful hilly town of Bamenda, Cameroon, Naomi is the last of six children in a Christian family. Her Baforchu father is a now-retired diplomat to the Cameroonian Embassy in London, and her Awing mother is an educator of primary and secondary school children.

Naomi’s career started very early. She wrote her first song when she was nine, and she sang gospel songs a cappella as a high school student at Saker Baptist College in Limbe, Cameroon. Naomi became music prefect shortly after moving to Baptist High School in Buea, meaning that she was responsible for leading the school choir. Eventually Naomi began singing back-up vocals for recording artists at M1 Studio in Buea. It was through this gig that she landed another one: as the automated voice for MTN Cameroon.

During this time, Naomi continued to hone her songwriting skills. Moving from Cameroon to the United States, Naomi crafted her first record in 2009: a four-track EP called No Boundaries. Showcasing her singing and rapping skills, No Boundaries immensely raised her profile. Naomi soon found herself swamped with offers from artists from all over the world requesting a contribution to their tracks.

It only got better from there. In 2011 Naomi released her follow-up, Positive Energy. A 12-track album Naomi released under the Tribal Invazion label she founded, Positive Energy received rave reviews from listeners for its diverse sound and topics. It was anchored by “Alhadji,” a breakthrough hit that concerns deceiving naive men of wealth. Supported by its choral refrain–“I go take your money go!”–“Alhadji” quickly became Naomi’s signature song. It was so successful that it was later played in the eighth season of Big Brother Africa. Also, “Alhadji” scored Naomi a Best Blues/Pop award nomination by the World Music & Independent Film Festival, and its video held the number one spot on Afrotainment Channel’s Top 10 program for several weeks.

Positive Energy has other notable songs. There’s “Cadavere,” which is about a relationship gone bad. There’s “Skin Tight Jeans,” which is a tribute to looking great in the club. And there’s “Suffer Don Finish,” a massive, unrelenting jam African-style with hyped-up ad-libs from Congolese maestro Awilo Longomba.

With Positive Energy, more people took notice of Naomi Achu. In addition to substantial airplay on international radio and television stations, she opened for high-profile African acts like Fally Ipupa from DR Congo and Timaya from Nigeria. Naomi closed out the year with a Best Female Artist award at the Cameroon Urban Music Awards and a spot on the Top 10 Most Beautiful Cameroonian Celebrities 2011 list at TheRichest.org.

The next year, Naomi reached an important landmark. On July 28, 2012, she won the Best Female Artist award at the Cameroon Entertainment Awards, the first of its kind for her homeland. Additionally, she bagged the African Female Musician of the Year award at the inaugural DMV African Entertainment Awards held on November 8, 2014.

Naomi has continued to sharpen her skill set, demonstrating growth with each song release she uses to whet her fans’ appetite. “Wa Fun Mi Shuga” (2012), a sensually kinetic song produced by Cheffy, reveals Naomi’s continued linguistic expansion to Yoruba. “It’s My Life” (2013), a rumbling jam from acclaimed Nigerian producer Samklef and engineered by Walta Blackson, presents the Cameroonian star with an edge, blasting away enemies of progress with her daggers of wit. And with “Busy Body” (2015), Naomi teams up with Blackson again for a throwback Afrobeat-inspired track about the virtues of selfless motherhood. She finally released her sophomore album, Long Live the Queen, in 2016.

“Busy Body” won Naomi a 2016 N.E.G.A. Award (NExt Generation Award) for Best Female Artist. Naomi also received a 2016 Diaspora Entertainment Award for Best Female Artist and a 2016 Deedee Entertainment/Humanitarian Award.

Naomi draws inspiration from artists from a vast array of genres. They include Angelique Kidjo, Whitney Houston, Michael Jackson and Janet Jackson, Mary Mary, Makoma, Mary J. Blige, Kirk Franklin, Lauryn Hill, and Erykah Badu. With a massive amount of talent and drive that is rarely matched, the best is yet to come for the self-styled “Queen of Bamenda.”

 

Discographie
EPs
Pas De Frontières (2009)

Albums
L’Énergie Positive (2011)
Longue vie à la Reine (2016)
Les célibataires
“Alhadji” (2011)
“Wa Amusant Mi Suga” (2012)
“C’est Ma Vie” (2013)
“Corps Occupé” (2015)
« Gbagbe » mettant en vedette Skales (2016)